Vacances de rêve ou les tribulations de trois baroudeurs de l'extrême !

Publié le par Collectif ZLL - Commenter cet article et avis postés :

 

 

 

Pour raisons budgétaires, le Collectif ZLL ne pourra pas se rendre aux Bahamas pour un repos bien mérité ! Mais nous avons des ressources car, grâce aux économies de Lester, nous avons jeté notre dévolu sur un magnifique petit lopin de terre à seulement soixante-treize kilomètres de la mer du Nord. Avec cette caravane louée à un prix défiant toute concurrence, nous aurons de quoi nous occuper durant tout l'été. Tonte du terrain vague, enlèvement des gravats, chasse aux moustiques et fauchage intensif des arbrisseaux épineux de la famille des rosaceae que les profanes nomment vulgairement ronces. Autant dire que nos torses seront bronzés, nos muscles affûtés... esprits sains dans des corps sains.

 

Cette pause estivale est l'occasion de vous donner quelques statistiques. Depuis septembre 2013, nous approchons les 24 000 visiteurs uniques pour 42 000 pages vues. La création de notre page Facebook le 1er mars 2019 a relancé la machine. Nous touchons presque 500 visiteurs par mois (pour environ 900 pages vues) et notre page possède plus de 200 abonnés désormais. Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui nous suivent et vous pourrez compter sur nous pour des chroniques abondantes, des surprises, des interviews et plusieurs projets qui nous tiennent à cœur. Nous nous félicitons de l'arrivée de Lester dans notre collectif. Son esprit vif et son sens avisé de la critique est une bonne pioche pour nous.

 

On vous laisse. Léonox doit charger la remorque, Lester s'occupe du ravitaillement et Zaroff supervise l'ensemble. En effet, sa tendinite de l'épaule gauche l'empêche de porter les cartons, valises, outils, godasses et slips de rechange. Certes, il a remarqué le regard noir et haineux de ses deux compères mais Zaroff est humble et miséricordieux envers les forçats.

 

Les amis, on vous souhaite de passer des vacances exceptionnelles et reposantes. On vous retrouvera avec plaisir le 02 septembre. Attendez... Léonox m'interpelle ! Hein... Quoi ? Le Jumpy ne démarre pas ? Qu'est-ce que vous voulez que ça me foute mon bon ami ? Vous avez vérifié les bougies et le carbu ? Comment ça, je n'y connais rien en mécanique ! Pesez vos mots ou je vous dévie le bassin. Ce n'est pas parce que vous faites deux têtes de plus que moi que vous pouvez vous permettre de... aaaaahhhhhhhh non, pas les lunettes ! Fumier !

 

 

Voir les commentaires

Les Aux', tome 1 : Le Faucheur - David Gunn

Publié le par Zaroff - Commenter cet article et avis postés :

 

 

 

En règle générale, je suis assez hermétique à la SF (comme la Fantasy). Mais pour un truc bourrin écrit à l'arrache, je suis preneur. Et ça faisait un bout de temps que la trilogie « Les Aux' » me titillait par son résumé. L'auteur est discret et on raconte plein de choses sur lui. Qu'il est un agent ayant effectué des missions secrètes (notamment en Amérique centrale et ex-URSS) et qu'il a passé son adolescence à s'exercer au combat et a grimper des montagnes avec un sac rempli de briques. Aussi qu'il ne dort jamais trop longtemps au même endroit, un shotgun sous l'oreiller ! Est-ce vrai, on s'en branle un peu. Mais ça a le mérite de poser le personnage. L'origine de ce bouquin est décrite par David Gunn en ces termes : « Le personnage de Sven me trotte dans la tête depuis des années. Un grand type avec un bras de métal, taillant son chemin dans les décombres d’une cité en feu alors que la bataille fait rage. Je ne sais pas d’où cette idée m’est venue ni pourquoi. Un jour, je me suis retrouvé terrassé par la fièvre dans une chambre d’hôtel miteuse en Amérique centrale, hallucinant, vomissant et rampant vers les toilettes. Il y a une scène du livre dans laquelle Sven, en proie à la fièvre, nettoie les vomissures de son matelas déjà douteux avec la lame de son couteau. C’est du vécu. Je suis resté des jours dans cette chambre à marteler un portable bon marché. J’ai peut-être écrit cinq mille mots par jour. La femme de ménage ouvrait la porte, jetait un œil, fronçait le nez et repartait. Je ne mangeais quasiment rien, buvais du Pepto Bismol à même la bouteille et travaillais sans relâche. Quand j’ai eu terminé j’étais fourbu, mais j’avais un livre. Et Sven était sorti de ma tête pour se retrouver sur les pages. »

 

Death's Head sort en 2007 et édition française en 2008 chez Bragelonne. Sven est un ex-sergent dégradé de la Légion Étrangère de 28 ans. Après avoir été recueilli par un lieutenant à ses 12 ans (sa famille étant massacrée), on suppose qu'il a trimballé sa carcasse dans de multiples missions suicidaires au fin fond de la galaxie. Une vieille prothèse à la place d'un bras, on le retrouve enfermé dans une cage à Fort Libidad, un désert caniculaire étendant sa fournaise sur les hommes. Se faisant fouetter à mort, il échappe au carnage des soldats. Les ferox sont des créatures mortelles, rapides et silencieuses. Curieusement, il n'est pas tué par ces monstres cruels et se retrouve dans leur repaire. Confronté à la douleur, il s'aperçoit que les ferox sont télépathes et intelligents. Une pluie de feu intervient après quelques semaines. C'est à dire une attaque programmée des Faucheurs, la troupe d'élite d'Octo V, l'Empereur de la Spirale galactique. Secouru par les hommes du Général Indigo Jaxx, il rejoint le vaisseau impérial en orbite et passe son temps à baiser une pute. Avant d'être transféré sur une planète de glace avec quelques prisonniers. Trois semaines après, il a tué les caïds et a formé une troupe de guerriers pour défendre leur territoire. C'était un test. Le colonel Nuevo l'embarque et le voici de retour dans le vaisseau où on lui fournit une nouvelle prothèse et un uniforme. Sans grade ni identification. Quel est ce nouveau traquenard ? Sven, qui n'est pas un poète, retrouve sa pute et la sodomise entre deux roupillons et trois douches.

 

Gunn développe également une galaxie étatique. L'Union Libre contrôle 80 % des planètes et les adversaires ont différents visages : la technologie Exarche, les Exaltés et les Octoviens. Les complots et magouilles politiques se multiplient au fil de l'histoire. Après une mission à Farlight, Sven devient lieutenant chez les Faucheurs (avec leurs uniformes rappelant l'Ordre des SS : galons argentés et tête de mort sur la casquette, croix d'obsidienne et fourragères, dague...). Lors du siège épique de Ilseville, Sven va former une petite unité de miliciens. Ce seront les Faucheurs auxiliaires, les Aux'. Franc, Haze, Shil et Neen. Rachel intégrera le groupe peu après. On se marre face à l'insubordination constante de Sven et sa stratégie fonce-dans-le-tas. Mais le guerrier est un formidable tacticien et meneur d'hommes...

Voir les commentaires