Massacres d'outre-tombe - Brandner

Publié le par Zaroff

 

Pour le docteur Hovde, cela ne faisait aucun doute : Joana était morte noyée. Pour les amis de la jeune femme aussi, qui contemplaient son corps au bord de la piscine. Alors, quand elle rouvrit les yeux et que son coeur se remit à battre, on cria au miracle. Mais Joana savait que les morts ne l'entendaient pas ainsi. Elle leur appartenait et sa résurrection était une imposture. D'ailleurs, ils le lui avaient dit : "nous viendrons te chercher". Or les morts tiennent toujours leurs promesses, dussent-ils pour cela feindre de vivre encore !

Je ne connaissais pas du tout cet auteur américain, célèbre pour sa trilogie "Hurlements" parue dans la collection GORE. Ma foi, c'est pas mal du tout. Ce bouquin n'est pas à retenir pour ses scènes sanglantes (y en a quasiment pas) mais pour son côté fantastique bien amené. Une jeune femme connaît une expérience après la mort et refuse d'aller au bout du tunnel, malgré une voix forte qui l'ordonne de venir à eux. À son réveil (ou résurrection), elle se trouve percutée par une femme en voiture. Mais le légiste est formel : cette femme était déjà morte avant l'accident. Pourtant, c'est bien elle qui conduisait le véhicule ! Les personnages se mettent en place : un charlatan médium, un flic, une sorcière, un docteur, un compagnon... et des créatures qui veillent ! Ça se lit bien et je pense acquérir les autres bouquins de cet auteur. Le style est correct, lisible et l'intrigue est tissée comme il faut. Dommage que MANIAC ait cessé au huitième numéro car Brandner était prévu en numéro quinze avec "Possessions". La vie est cruelle parfois... Vous aurez relevé cette magnifique illustration de Gourdon, ça donne envie de devenir mort-vivant !

Commenter cet article

T
C'est très beau, une parfaite fiction bref j'adore
Répondre
Z
Rendons hommage à cet auteur méconnu des grands pensants, décédé depuis peu. Nous pensons à ses proches. Sincères condoléances et que Brandner soit préservé des foudres de l'enfer et des loups-garous.
Répondre
A
31 mai 1933 - 23 septembre 2013.
RIP Mr Brandner.
Répondre