Strange Crazy tales of pulpe - Les éditions « Les Artistes fous associés 

Publié le par Lester

 

 

 

 

 

Cette petite maison d'édition au nom qui sonne comme une plaisanterie nous propose en réalité un joli petit recueil bien sympathique, qui se veut un hommage et un prolongement des anciens magazines « pulps » de l'âge d'or de la SF américaine. Je dois avouer que je suis très amateur de ces récits populaires écrits voilà bientôt un siècle par des auteurs dont beaucoup ont sombré dans l'oubli. Il m'arrive même de temps à autre de replonger dans les anthologies publiées par « J'ai Lu » pour relire des nouvelles de Catherine L, Moore ou de Seabury Quinn, et de m'en régaler (1). Il y est question d'exploration spatiale et de quêtes mystiques, de contrebandiers sidéraux et de demoiselles en détresse, de démons et de merveilles. Les héros y sont sans complexe et parfois sans scrupule, et l'aventure la plus débridée y règne sans partage...

 

Il s'agit donc d'une belle initiative de cet éditeur de tenter de ressusciter ce style de récit, avec la complicité de treize auteurs. Mais a-t-il réussi son pari ?

 

Sans hésiter, la réponse est « oui » ! L'esprit « pulp » est présent dès la couverture, joliment travaillée pour prendre l'aspect fatigué des publications d'époque, et les textes sont illustrés avec talent à la manière des magazines originels. Bien, me direz-vous, mais les nouvelles ? Je répondrai que, étant donné la variété des styles, des auteurs et des thèmes abordés, il serait difficile de ne rien trouver de satisfaisant dans ce recueil. En effet, du polar au space opera, du fantastique à la « fantasy », presque tous les genres de l'imaginaire sont mis à contribution, donc chacun trouvera son bonheur en piochant dans la table des matières. À titre personnel, j'ai eu mon lot de jolies découvertes et de petites insatisfactions, en fonction de mes goûts et de l'humeur du moment. Parfois, j'ai fait la connaissance de réels talents, et à d'autres moments j'ai trouvé que certains auteurs se livraient à trop de parodie, ou bien cédaient à certaines lubies contemporaines assez éloignées de l'esprit « pulp » proprement dit, mais l'impression d'ensemble en refermant l'ouvrage reste d'avoir passé un bon moment en compagnie d'auteurs ayant joué le jeu d'une littérature sans prétention et dont le but avoué est de distraire.

 

Mais attention : en relisant la dernière phrase (oui, il m'arrive de me relire, même si ça ne se voit pas) je me suis dit qu'il ne fallait pas que vous pensiez que ce « Strange crazy tales... » ne consiste qu'en une suite d'historiettes dépourvues de profondeur. Comme toute littérature de fiction se donnant pour but l'exploration des univers de l'imaginaire, ces récits peuvent amener le lecteur à des réflexions sur notre monde bien réel, à la manière d'un miroir déformant qui, en accentuant les défauts, pousse à s'interroger sur la nature profonde de ce qu'il est convenu d'appeler « la réalité ».

 

C'est pourquoi je recommande la lecture de ce petit ouvrage ( et en plus, il est joli et pas cher du tout !)

 

 

(1) Les meilleurs récits de Weird Tales, Astounding, Amazing, Planet stories, etc...

Commenter cet article

S
L'esprit Pulp, selon "le goût et l'humeur", mais dont la personnalité de chaque auteur ne déroge pas à la règle du style et de l'exploration du genre. C'est passionnant, et comme il est dit dans la chronique l'ensemble rend chaque récit important dans l'impression générale. Le concept, enrichi par les illustrations et la mise en page, soutenant les textes, est un pur régal.
Encore une un très bon article pour une anthologie de qualité.

Starphil☆
Répondre