Espérer le soleil - Nelly Chadour

Publié le par Tak

 

 

 

 

 

 

Quel superbe roman ! Il faut dire que dès le départ, tous les ingrédients d'un cocktail explosif étaient réunis : un monde uchronique sur toile de fond nucléaire, un décor post-apo' évocateur et réussi, des éléments fantastiques intrigants et savamment distillés, tout ça complété par une bien jolie galerie de personnages.

 

Mais l'atout maître du récit reste sans conteste la prose de Nelly Chadour. Vive et accrocheuse, elle nous alpague dès les premières lignes, pour ensuite ne jamais plus nous lâcher jusqu'à la toute fin. Imprimant un rythme fou dans les scènes d'action comme ménageant d'agréables trous d'air dans une intrigue à la fois simple et très construite, elle fait mouche encore quand il s'agit d'aborder l'aspect psychologique de ses personnages. Ainsi, même les passages « romantiques » méritent d'être soulignés, tant l’auteure arrive à trouver l'expression juste des sentiments pour nous mettre à la place de ses personnages.

 

Les protagonistes existent ainsi à travers leurs fêlures, mais également grâce à leur charisme (ou leur humour) et j'ai souvent aimé me mettre à leurs côtés – du « bon » comme du « mauvais ». Mais le tableau est si bien nuancé qu'au final les actes et agissements de chacun paraissent tous parfaitement justifiés et l'on finit par s'attacher aussi bien aux uns qu'aux autres.

 

Au niveau du rythme, c'est encore du très bon, car la tension ne se relâche presque jamais et on est tellement pris dans l'intrigue que les chapitres défilent à toute vitesse. Bonne idée aussi de jouer sur les flashbacks et différentes temporalités, mais sans trop en faire non plus. Ces interludes aèrent agréablement la trame tout en enrichissant le background des personnages. Encore une fois, c'est du très joli travail.

 

Outre les thèmes et le parfum délicieusement post-apo' (parfois à la limite d'une certaine idée de la Fantasy urbaine), mâtiné de Fantastique voire d'Horreur, j'ai beaucoup aimé le sous-texte politique de l’œuvre. On y dit aussi des choses sur notre histoire récente, sur l'impératif de rassembler les communautés pour (re)construire un monde sur de meilleures bases. Oui, forcément le discours est un brin utopique, mais il est ici parfaitement assumé et soutenu par un travail de recherche sur ce Londres après-catastrophe – tout comme l'Espagne franquiste – plus vrai que nature, où la révolte gronde sous cape, répondant à cette quête frénétique d'espoir, quel qu'il soit.

La présence de personnalités historiques ou de clins d’œil à la culture populaire, apportent de plus un sacré cachet à l'ensemble, brouillant les pistes et les approches, faisant par moments de ce roman une sorte d'OVNI à la croisée des genres. Ce qui lie tous ces éléments ? La personnalité bien trempée et la plume de l'auteure, traçant sa route hors des sillons bien lisses et convenus, et ce toujours avec un sacré aplomb. Du talent ? Oui, il y en a à revendre ici, assurément !

 

J'ai lu Espérer le Soleil il y a quelque temps maintenant et j'en garde pourtant d'excellents souvenirs. Après, si je dois formuler un mini-bémol (et encore), je soulignerais éventuellement que le dernier acte finit peut-être par traîner légèrement en longueur, même si encore une fois je n'ai pas décroché un seul instant.

 

Ça pète de partout et les rebondissements sont au rendez-vous, mais au final, peut-être aurait-il mieux valu raccourcir de quelques pages cette conclusion, ainsi que les différents affrontements... Mais bon, c'est bien pour pinailler, car même alors je ne me suis pas ennuyé un seul instant et j'ai été véritablement touché par le destin des protagonistes, qu’il m'a été difficile de quitter lors de l'épilogue (la marque d'une caractérisation de personnalités réussie).

 

En conclusion, j'ai donc passé un excellent moment avec ce roman, qui m'a séduit dès le début et dont l'univers passionnant m'a touché en plein cœur, foisonnant d'idées et de concepts dans un cadre à la fois familier et complètement déviant.

 

En outre, je dirais également que cet univers riche de possibilités pourrait être utilisé dans d'autres récits, tant il ouvre de nombreuses perspectives (il me semble d'ailleurs que Nelly Chadour a écrit quelque part un texte « bonus » s'insérant dans la continuité d’Espérer le Soleil : je serais curieux d'y jeter un œil !). Voire peut-être même une suite, mais il serait alors encore plus intéressant de suivre d'autres personnages et d'autres lieux, afin d'avoir une meilleure vue d'ensemble de ce monde alternatif baignant dans la nuit éternelle... Dans tous les cas, de l'excellent ouvrage : lu et approuvé, plutôt deux fois qu'une !

Commenter cet article