Trilogie Arnaud Stolognan - François sarkel

Publié le par Zaroff et l'infâme Léonox

 

Dans le monde des baroudeurs, on pourrait citer Marko Linge, Indiana Jones, Bob Morane, Will Jaeger et tant d'autres. Mais également le personnage fictif Bob Saint-Clar interprété par notre Belmondo national dans Le Magnifique. Et c'est à lui que j'ai pensé en imaginant les traits d'Arnaud Stolognan, même si François Sarkel le portraitise comme Kevin Costner. Veste en daim, mocassins, cigarillo Dedo de Esclavo aux lèvres, Winchester à la main, Stolognan parcourt le monde au gré des missions qu'on lui propose dans son monastère désaffecté en Lozère où il loge en compagnie de sa vieille mère, mélomane et ancienne lanceuse de couteaux. Et le voilà parti au Pérou, dans la jungle humide et poisseuse, rechercher les débris d'un satellite ou d'un engin expérimental. En parallèle, il doit aussi retrouver le corps d'une cantatrice (et sa mallette de bijoux) dont l'avion s'est crashé. En sauvant une femme lors d'une partie de cartes, il s'enfuit avec Florène Lafouge, une québécoise. Bientôt, ils atterrissent en catastrophe, l'avion criblé de balles par les guérilleros. Et La vallée truquée dispose de nombreux périls : métal polymorphe mimétique qui prend la forme de la végétation, des animaux se font dépecer en tombant sur les feuilles tranchantes. Ils se cachent dans un charnier pour échapper aux combattants qui les pistent. Les entrailles de la jungle s'entrouvrent lors d'un léger séisme. Le duo découvre l'intérieur d'un vaisseau spatial et d'étranges créatures de trois mètres plongées dans un liquide nourricier. Florène leur trouve un nom : les Roughs. Pourchassés, ils fuient au cœur de l'enfer vert où les dangers sont multiples : guérilleros, indiens Campas, extraterrestres, insectes, serpents, flore factice... une intrigue digne d'un Brussolo au mieux de sa forme. Les dialogues savoureux annoncent une complicité entre Arnaud et Florène, aux caractères bien trempés et l'attrait de l'argent anime leur progression dans cette jungle envahissante et dangereuse. Arnaud pense aux extraordinaires propriétés de ce métal (le caméléonium) qu'il pourra monnayer et Florène est obnubilée par les bijoux. Surtout qu'une prime d'un million de dollars est offerte (pour le retour du corps de la diva) par des admirateurs et financée par un multimilliardaire. Arriveront-ils à réussir ces deux missions ? Leur peau ne vaut pas très cher dans ce coin retiré de la forêt péruvienne.

 

Six mois après, avec Les chasseurs de chimères, changement de décor radical. Fini la touffeur de la jungle tropicale. Place au Grand Nord canadien, ses tempêtes de neige, son blizzard et ce froid glacial qui enveloppe les hommes. Un égyptologue et sa nièce débarquent chez Stolognan un soir, poursuivis par des tueurs. Blessé, le vieux professeur raconte une histoire étrange : un homme-oiseau à tête de faucon (tel le Dieu Horus), une agence nommée Teratos qui organise des chasses privées avec des animaux modifiés génétiquement, un laboratoire secret caché dans les steppes canadiennes, mutations humaines. Et voilà Stolognan qui part avec Miquette, la jeune nièce du professeur, au tempérament bien affirmé. Après avoir été capturés par les soldats de Teranos, l'aventurier retrouve une connaissance : Florène Lafouge ! Que fait-elle parmi ces criminels ? Est-elle la complice des scientifiques ? Comme le célèbre docteur Moreau de H.G Wells, les créatures sont immondes et dangereuses... surtout lorsqu'un grizlynx est à vos trousses.

 

Ces deux premiers opus datent de 1995 et, oh surprise, Arnaud Stolognan reprend du service douze ans après, grâce à Rivière Blanche, avec ce mystérieux Destination cauchemar publié en 2007. Le format garde celui d'origine, environ 170 pages pour une quinzaine de chapitres. D'un ton nettement plus brussolien, l'intrigue se déroule en Birmanie où Florène et Arnaud prennent des vacances. Chez un antiquaire local, la belle compagne d'Arnaud se retrouve enfermée dans un coffre dont le bois possède d'étranges propriétés : le latens. Les péripéties seront nombreuses en suivant la piste des sœurs Swanson au cœur de la jungle. L'atmosphère oppressante rappelle celle vécue dans La vallée truquée, mais de dernier opus m'a semblé plus cruel et implacable sur le devenir des deux personnages. Serait-ce la fin de Stolognan ? Je vous laisse découvrir ce livre pour vous faire un avis. François Sarkel est un auteur susceptible de brouiller le lecteur à son aise.

Commenter cet article