Troglo-Blues - Bertrand Passegué

Publié le par Zaroff et l'infâme Léonox

Le cycle « Troglo-Blues » de Bertrand Passegué. Ça fait un bout de temps que je comptais lire ces deux opus parus chez FN Anticipation... et quelle erreur de ne pas l'avoir fait plus tôt ! Je me suis plongé dedans comme jamais. Y a tout ce que j'aime comme ambiance et intrigue. Un Paris dévasté par les bombes, la périphérie étant devenue un désert brûlant. Le personnage principal est Joris, un homme de main du maire Lacourt. Il est chargé de l'approvisionnement et part chercher des sacs de blé dans les villages. C'est plus du vol organisé mais les villageois n'ont guère le choix. Lacourt est un édile autoritaire et ses soldats se chargent de maintenir l'ordre dans la capitale. La journée surtout. Car, dès que la nuit tombe, les troglos prennent le relais et malheur à celui qui se fait attraper. Les troglos (tels les fameux Morlocks de H.G Wells) vivent dans le métro et sont des as du surin. Chargé d'une mission, Joris part à la recherche d'un messager avec ses collègues. Il faut retrouver une sacoche contenant des informations confidentielles. C'est ce qu'affirme le maire. Pourchassé par les troglos, Joris se cache et tombe sur le cadavre du messager et de ses assassins dans un musée. Sa curiosité l'emporte, il fracture la sacoche et découvre son contenu : des lettres du maire et du chef des troglos. Tout est planifié, des heures de patrouille aux petits arrangements entre amis. Joris constate avec stupéfaction qu'une collusion existe entre les troglos et la mairie ! C'est une bombe qu'il tient dans les mains. Idéal pour conclure un deal avec l'opposition ou marchander un rang social plus élevé avec Lacourt. Mais le maire est malin et fait chasser le renégat par ses hommes. Poursuivi et encerclé, Joris est obligé de pénétrer dans le métro. Les soldats obstruent l'entrée avec des gravats. Coincé, Joris s'enfonce dans l'obscurité des galeries souterraines. Bien vite, il est repéré par les troglos...

 

Le second ouvrage annonce un rite initiatique où Joris (qui se présente sous une fausse identité) est confronté. Le choix est simple : aller aux « fouilles » ou subir des tests. Après de multiples épreuves (dont la purification par l'air, l'eau et le feu), il doit subir une chasse à l'homme. Le survivant pourra rejoindre le monde des troglos. Les dignitaires de cet univers souterrain forment une caste ressemblant à une société secrète. On distingue l'un d'eux qui dirige les Servants, la force armée. Des soldats sanguinaires qui font régner l'ordre avec violence. Un autre s'occupe de la partie administrative et la gestion du réseau. Le Boss, un homme obèse avec son harem, dirige tout ce petit monde au sein d'un palais luxueux et doté d'un confort supportable. Que va devenir Joris qui est traqué à la surface par les hommes du maire ? On se prend d'amitié pour ce personnage mais on s'aperçoit qu'il cache son jeu et que sa personnalité n'est pas dépourvue de vices. C'est surtout un opportuniste qui veut arriver à ses fins. Bref, c'est un bon bouquin (en deux volumes) qui se lit vite. Le scénario est bien ficelé, l'écriture plaisante et le tout forme un excellent divertissement.

Commenter cet article

Philippe Morin 17/10/2017 11:48

Un bon diptyque typique des FNA de cette époque. Le genre de bouquin que j'aime redécouvrir pendant une journée de vacances d'hiver pluvieuse et froide, au chaud à la maison. Ça me donne l'idée de chercher un peu ce qu'est devenu ce Bertrand Passegué...

Zaroff et l'infâme Léonox 20/09/2017 22:49

Merci à toi pour ta visite et ton amitié. Tes chroniques sont toujours un plaisir renouvelé.

Lekarr 18/09/2017 21:00

Un petit post-apo bien sympathique avec des personnages qui le sont beaucoup moins.
Voilà ce qu'en disais sur mon blog : http://sfemoi.canalblog.com/archives/2016/07/05/34052419.html
A + les amis.