Je suis venu te tuer - Mickey Spillane

Publié le par Zaroff

 

Je ne connaissais cet auteur que de nom ; c'est quand même le créateur de Mike Hammer. Ben franchement, c'est assez basique comme style. Pas de fioritures, les personnages sont vite brossés et l'intrigue n'est pas d'une folle originalité. Polar court paru chez J.L Lesfargues (collection CHOC CORRIDOR) en 1983 et rédigé en 1964 sous le titre "I Came To Kill You".

En remettant une lettre d'un certain Vetter, Joe Boyle (un modeste ferrailleur) se fait défoncer la gueule par les hommes de Renzo, un caïd local. Vetter, personnage énigmatique craint par la pègre, annonce dans cette lettre vouloir faire la peau à Renzo car il a buté un pote à lui. Du coup, et ça me semble logique, Renzo demande à Boyle de lui décrire cet homme dont personne ne connaît le visage. Niant tout en bloc, Boyle se fait jeter dehors comme une merde et se fait recueillir par la sublime Helen Troy, vedette du Hideaway Club, la boîte de Renzo. Forcément, ils tombent amoureux et baisent peu après. Sous fond de trafic de drogue, Boyle va tisser une machination entre les truands de diverses bandes et les flics corrompus. Mais qui est ce mystérieux Vetter ? Le final parvient à surprendre le lecteur.

Vous l'aurez compris, c'est écrit à la tronçonneuse mais l'ensemble tient la route. Je n'ai pas d'expérience de lecture sur Spillane pour me forger une véritable opinion. Ça me semble une bonne solution pour une lecture rapide entre deux apéros, mais faut pas non plus s'attendre à des merveilles. Carton rouge pour la mise en page du bouquin : c'est bourré de fautes toutes les trois phrases. Honte au correcteur !

Commenter cet article

Z
Oh Fantasio, quelle heureuse surprise. Merci de ta visite. Ton ancien blog est toujours dans nos cœurs.
Répondre
F
Oh dis donc ! J'aimais bien Mikey Spillane dans les années 70. Je dois avouer que je ne m'en souviens guère. Faudrait que je me rafraichisse la mémoire....
Répondre