Le passager - Jean-Christophe Grangé

Publié le par Zaroff et l'infâme Léonox

Le passager - Jean-Christophe Grangé

Depuis longtemps, je lis cet auteur avec un respect certain. Son « Vol des cigognes », premier bouquin édité, fut une révélation pour moi lorsque j'habitais Paris dans un logement minuscule. J'avais avalé ce thriller comme un crevard.

Ce que j'aime principalement chez Grangé, ce sont les thèmes abordés et une formidable documentation judicieusement éparpillée au fil des intrigues. Toute la symbolique de Grangé tourne souvent autour de la religion et des déviances humaines. Pour « Le passager », l'auteur aborde les fugues psychiques. Un psychiatre se retrouve mêlé à des crimes empreints de mythologie grecque : Minotaure, Icare... par le biais d'un patient amnésique.

En enquêtant pour connaître la véritable identité du malade, il va s'apercevoir que lui-même possède un passé trouble et incertain. Comme les poupées russes, il va remonter jusqu'à ses origines pour éclaircir son destin et faire éclater la vérité sur son innocence envers la police qui le traque. Certains passages sont remarquables. Je pense à son incursion dans le milieu de la mendicité à Marseille, les asiles dangereux et tout un univers méconnu des gens « normaux ». Tout est parsemé de rebondissements, de fausses pistes pour se conclure dans un final dantesque. J'ai juste regretté que le passé du père de la jeune flic ne soit pas plus abouti et illustré.

Il faut noter que ce bouquin a été adapté en une série de six épisodes... mais à éviter tant c'est mauvais. Le scénario ne prend pas en compte les multiples incertitudes du psychiatre et se permet des largesses entre la douloureuse relation familiale de la flic et de son père. Mais bon, à part « Les rivières pourpres », Grangé est souvent très mal adapté au cinéma. Il est trop tortueux pour satisfaire un truc formaté.

Commenter cet article