TRASH récidive !

Publié le par Zaroff

 

Vous pensiez en avoir fini avec TRASH et leurs couvertures cradingues et auteurs dégénérés ? Que nenni les amis. Avec l'aval du FBI et du Conseil Général de la Creuse, cette mythique collection dédiée au gore remet le couvert fin avril. Trois titres irréprochables à découvrir de toute urgence. Trois romans qui s'ajoutent aux douze opus précédents. Plutôt que d'acheter des actions et obligations chez Carglass, procurez-vous ces trois bouquins pour le prix d'une biographie de Nabilla ou la trilogie des Mémoires d'un paysan djihadiste.

NUMÉRO 13 : "LUMPEN" de Janus :

"Tu chasses le cauchemar dans lequel tu te débattais. Le DRH, celui que tu as buté, celui qui est marié, deux enfants aux dents blanches impeccables, ce DRH-là était en train de te sodomiser avec son moignon. Le lieu était incertain, tout était blanc, pourtant tu penses qu'il s'agissait de l'atelier noir et malodorant de l'usine. Toujours est-il que ton anus se dilatait et saignait sous les coups de boutoir de sa main tranchée."

***

Grandir dans la frustration, la misère sociale, et vouloir tout détruire sur son passage. Se venger. Gagner. Grandir dans l'altruisme, la valeur travail, et vouloir tout détruire sur son passage. Se venger. Gagner. Accepter la compétitivité ou devenir néo-fasciste. Seule alternative offerte au monde occidental en ce début de XXIe siècle ? Choisir entre la peste et le choléra ?

NUMÉRO 14 : "SEPPUKU" de Romain d'Huissier :

"En une parodie de fellation, le tentacule s’activa entre ses lèvres déformées, brisant les dents et fracassant le palais. Yeux grands ouverts, la prêtresse ne vit son calvaire prendre fin qu’avec l’éjaculation : la quantité de sperme et la force de cette immonde jouissance lui firent exploser le bas de la figure, projetant des débris de mâchoire inférieure tout autour d’elle."

*** Le Japon des samurai. Des démons aux tentacules fouisseurs souillent les lieux saints, profanent les vierges et écartèlent les paysans. Seul un homme comme Kurogane peut se dresser sur leur route et tenter de contrecarrer leurs funestes plans. Mais Kurogane est-il encore un homme ?

NUMERO 15 : "GORE STORY" de Gilles Bergal :

"Il se pencha sur le cadavre sanglant, l'attrapa par les cheveux, trancha la gorge. Pratiquement pas de sang. Le cœur avait cessé de battre, et rien ne venait propulser le liquide de vie dans les artères pour asperger les murs. Il le regrettait un peu. Il avait rêvé de ce jet puissant capable d'arroser un mur à plusieurs mètres de distance."

***

Dur de tuer quelqu’un, même un personnage de roman. Fabien, auteur à succès de la sanglante série « Bloody Marie » en fait l’expérience lorsqu’il décide de se débarrasser de son encombrante héroïne. Parmi ses fans, tous ne l’entendent pas de cette oreille. Et bientôt quelqu’un se met à trucider ses proches en copiant ses romans, dans l’espoir de le faire revenir sur sa décision. Mais Fabien est têtu et n’a pas peur du sang… tant que ce n’est pas le sien.

C'est du lourd les gars ! Vous en bavez, hein ? Et attendez de voir les illustrations. Elles feront l'objet d'une prochaine chronique comme il se doit.

Infos complémentaires sur le blog de TRASH, notamment sur les auteurs concernés.

Commenter cet article

Z
Merci de ta visite Oncle Jack.
Répondre
S
Hé, hé. On espérait bien que l'annonce du Gilles Bergal allait te faire réagir, Oncle Jack. Merci de ne pas avoir déçu nos attentes. :)<br /> <br /> Et à propos d'attente, sois rassuré, la tienne ne devrait pas être trop longue. Plus que trois semaines. Ce qui est quand même bien peu quand on pense que les derniers "Bergal" officiels remontaient à 2007, non ? ;)
Répondre
O
Perso, j'espérais ne surtout pas en avoir fini avec eux. Et quand je vois les trois nouveaux titres annoncés, je dois dire que l'attente va encore être trop longue. Gilles Bergal, bon dieu, Gilles Bergal !!!!!!
Répondre
J
Merci :)
Répondre
A
Classe. :)<br /> Merci beaucoup pour ce beau coup de projecteur, m'sieur le Comte.
Répondre