Seven - Anthony Bruno

Publié le par Zaroff

 

Tout le monde a déjà vu SEVEN au cinoche. Mais qui a lu le livre ? Hein, qui ? Cessez de regarder le sol, bande de crevards, vous ne méritez pas ce blog. On pourrait penser que c’est une vulgaire novellisation du film rédigée par un laideron franciscain terré dans une cave. Faux ! C’est un excellent bouquin de 250 pages qui se dévore en deux ou trois soirées.

On y retrouve le vieux Somerset, flic aguerri et désespéré de tant de violences quotidiennes et son remplaçant, l’impétueux et fougueux David Mills. Alors que le film met surtout l’accent sur les crimes odieux perpétrés par le tueur en série John Doe, le bouquin est surtout axé sur les relations troubles, colériques et négatives entre ces deux flics que tout oppose. Et le machiavélique Doe sait que Mills est le maillon faible du duo. Le chiffre 7 est aussi le noyau central de l’intrigue : les sept péchés capitaux, les sept derniers jours de Somerset qui a décidé de prendre sa retraite.

Je ne vais pas résumer ce livre car vous connaissez sans doute le scénario, mais lisez ce bouquin pour le côté psychologique ressenti par les flics de terrain qui croupissent dans le sordide urbain. Le style de l’auteur est fluide, le vocabulaire est ciselé et les effets sanglants sont disséminés avec parcimonie. Ce bouquin prouve aussi qu’on peut écrire un thriller dérangeant sans tomber dans le sanguinolent à chaque ligne. C’est l’atmosphère qui prime. Et les tueurs en série fascineront toujours les foules. Seuls les imbéciles pensent le contraire. Un bouquin marquant et un véritable bonheur de lecture.

Commenter cet article