Prédateurs - Maxime Chattam

Publié le par Zaroff

 

Ce bouquin partait avec un pitch de départ fabuleux : une guerre (qui n'est pas nommée), une équipe de la Police Militaire, des crimes horribles parmi les soldats, un meurtrier insaisissable, des scènes de bombardement, un incendie, un massacre dans une ferme, des amours inavoués... hélas l'auteur se noie souvent (et c'est son principal défaut) dans de (trop) nombreuses considérations philosophiques et de réflexions intimistes. Bref, j'ai trouvé ce roman long et répétitif. Ça démarrait pourtant vachement bien avec un cadavre à tête de bélier retrouvé dans les cales d'un navire de guerre, toute une symbolique astrologique cachée derrière tout ça... et pis ça retombe comme un soufflé mal cuit ou sorti du four trop tôt ! Dieu que la révélation de l'assassin (ou de la meurtrière, suspense...) est foireux ! Putain de merde, je me suis fadé 552 pages pour un orgasme de niveau 0.5 sur mon échelle de 20 ! Déçu. Mauvais choix.

Commenter cet article